Ambroise Croizat au Panthéon ! Par Juliette Alesandri

“Non, je ne vois pas.” Réponse trop souvent fournie à la question: ” Qui est Ambroise Croizat ?”.

Loin de moi l’idée d’incriminer nos jeunes, c’est aux anciens que revient le devoir de transmettre.

La Sécurité Sociale est bien sûr une oeuvre collective mais Ambroise Croizat, ministre du travail à la Libération, a joué le premier rôle dans cette magnifique réalisation , “pilier indispensable de la république sociale”, traduction concrète du programme édité par le Conseil National de la Résistance, intitulé: “Les Jours Heureux”*.

Dans le chapitre social, on peut lire :

 . Un plan complet de sécurité sociale,visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéréssés et de l’Etat.

 . Une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours.

L’histoire de” la Sociale”a été occultée. Rien notamment dans les livres d’histoire !

Pourtant, il y a 70 ans, un million de personnes assistait aux obsèques d’Ambroise Croizat, celui qui,

suivant ses propres termes a voulu “libérer les Français du souci du lendemain”.

Il est facile pour le président de la République de parler de ” Jours Heureux” dans le “monde d’après”.

 “parole, parole…” dit la chanson,

Mais qu’en est-il du fond ? Et comment peut-on, en effet,”en même temps” supprimer des postes, des lits d’hôpitaux, des remboursements, sans compter la soi-disant réforme des retraites…           

Aujourdhui, plus que jamais, la SECU permet d’amortir les chocs sanitaires, sociaux, économiques. De  nombreux pays nous envient ce système de santé. La SECU est constitutionnelle, c’est la Solidarité Nationale, non l’aumône ou l’assistanat.

Ainsi dans le  préambule de la Constitution de 1946, repris en 1958 est écrit :

 . Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs.Tout être humain, qui en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler, a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.

Source photo : www.alternatives-economiques.fr/retraites-defendre-lheritage-damboise-croizat/00091939

Il n’est pas question ici “d’Etat providence” mais d’Etat social et citoyen. Il ne s’agit pas d’assistance mais d’assurance solidaire  car  l’Etat social et citoyen redistribue l’impôt payé par les citoyens. Il faut revaloriser cette solidarité, Le symbole est “essentiel”.

La place d’Ambroise Croizat* est au Panthéon, comme le déclarent  et le demandent le Parti Communiste et de nombreuses personnalités politiques et syndicales. Cela s’inscrit légitimement dans la reconquête de notre histoire.

  • La Sociale, film de Gilles Perret

*https://www.humanite.fr/ambroise-croizat-au-pantheon                                                                                      

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

C’est fait. Une bonne idée politique que cette pétition. La sécurité sociale est une oeuvre qui devrait être universelle.
https://www.humanite.fr/ambroise-croizat-au-pantheon    

Bien d’accord avec le caractère proprement révolutionnaire de la Sécu… mais qu’avons-nous à faire du panthéon (temple de tous les dieux, je crois, en grec). Arrêtons de favoriser cette culture des “Grands hommes”. La démocratie en crève. D’ailleurs, heureusement qu’il y eut les “petits” militants de la CGT et du PCF pour que le projet aboutisse….