Bronca pour Eric Zemmour par Jean Alesandri

Devant la librairie place des Palmiers à Ajaccio
le face à face

Eric Zemmour était ce samedi 9 octobre à Ajaccio pour rencontrer ses partisans sur le quai L’Herminier puis dédicacer son livre à la librairie proche de la place Foch, « place des Palmiers »pour les Ajacciens. Le syndicat CGT avait appelé à un rassemblement de protestation sur cette place. Non pour interdire à Zemmour de rencontrer ceux qui l’admirent puis signer son livre, mais simplement pour porter témoignage qu’à Ajaccio les valeurs de la République et de la Résistance sont toujours bien présentes et que les nostalgiques de Vichy et Pétain n’y sont pas les bienvenus. Arrivés sur place, nous constatons d’abord avec surprise et tristesse l’étendue des dégâts civiques. En effet, c’est un groupe dense, fort d’au moins deux ou trois centaines de personnes, qui attend son leader. De notre côté nous sommes une petite vingtaine. Heureusement on se rend compte que l’on est un peu en avance sur l’heure de l’appel au rassemblement. Et de fait des petits groupes arrivent et l’on se retrouve une centaine environ à 15h 30. L’arrivée en fanfare du camion sono de la CGT motive tout le monde. S’ensuit alors un face à face de près d’une heure, les deux groupes séparés par un cordon de CRS équipés comme des Robocop. Quelques courtes altercations émaillent la situation mais c’est surtout un échange nourri de slogans qui se produit. Le camion de la CGT tourne autour de la « Place des Palmiers ». Ses slogans, chants et musiques s’attachent à couvrir autant que faire se peut les propos tristement connus d’Eric Zemmour.

« Zemmour, tu n’es pas le bienvenu à Ajaccio et en Corse » scandent les manifestants. Sont rassemblés* ici des militants syndicaux, des membres de partis ou mouvements politiques, des militants associatifs ou des simples citoyens progressistes et républicains. Puis Zemmour et ses partisans se dirigent vers la librairie, solidement encadrés et escortés par un cordon de CRS .Et tout ce « beau monde » fait l’objet d’une vigoureuse et moqueuse bronca où perce beaucoup de colère. Mais le rassemblement ne déroge pas à la règle fixée: un rassemblement pacifique. Et de fait Zemmour a pu tenir son meeting et signer son livre. A 17 heures, le rassemblement prend fin. L’honneur d’Ajaccio est sauf. Il ne pourra être dit que Zemmour est venu tranquillement tenir ses propos racistes et haineux, aux relents nauséabonds de Pétinisme dans la ville qui, le 9 septembre 1943 déclencha l’insurrection populaire contre l’occupant fasciste et devint le premier chef-lieu de département libéré. Oui ce samedi 9 octobre 2021, 78 ans après que le général De Gaulle vint saluer le « premier morceau de France libéré » sur la place qui porte aujourd’hui son nom, l’esprit de la Résistance a soufflé très fort sur la « place des Palmiers » d’Ajaccio.

Jean Alesandri

*La Cgt avait appelé au rassemblement auquel se sont joints des militants associatifs et politiques, des citoyens. Les mouvements de gauche étaient présents et plusieurs militants d’Inseme à Manca avaient répondu à l’appel.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bravo et mt camarade

Bravo et merci camarade

Un collectif d’artistes et de citoyens avait lancé un appel à manifester en opposition aux idées nauséabondes de l’extrême droite. Le syndicat CGT a donné corps à une protestation de rue, et ainsi permis ce rassemblement salutaire.

  • Dire NON aux tristes idées de Mr Zemmour, hélas largement relayées par les médias, nous pouvons le faire! Eric Zemmour n’est pas le seul à avoir cette attitude anti vie, anti espoir
  • mais des figures lumineuses nous remontent le moral, ainsi Mimmo Lucano: ” Resistere, resistere, resistere sempre”;