De l’espoir à la désillusion

Par Dylan Champeau : 

Réponse à Jean-Luc Mélechon

Alors que la nécessité du rassemblement populaire se dessinait en Corse, l’espoir renaissait et la volonté de chacun devenait une volonté commune pour créer l’avenir insulaire sur des valeurs d’humanisme et de partage.

Le rêve d’une Sixième République ne s’est pas envolé, Jean-Luc Mélenchon nous promettait la démocratie de la base, la révocation des élus… Fort de son image bien soignée après les présidentielles et sa députation, il s’oppose farouchement à notre liste de rassemblement l’Avvene, a Corsica in cumunu, cette dernière étant le fruit de l’œuvre démocratique de la base Insoumise en Corse. Le grand dirigeant qu’il prétend incarner, s’avère incapable de respecter ses propres militants, il ira jusqu’à nous infliger un véritable coup de poignard dans le dos avec ses tweets et ses commentaires assassins nous qualifiant de tambouille.

En privé, il confiera à ses camarades qu’il a bien l’intention de faire ce qu’il veut en Corse et que nous allions « nous prendre une taule ». C’est ce qu’il espérait au profond de lui : enfin une victoire pour lui, celle de voir l’échec de la gauche en Corse.

En Corse justement, il pourra compter sur une poignée de groupies insoumises, souhaitant la division et l’hégémonie du mouvement. Ces insoumis crieront à l’usurpation, comprenez-vous, ce sont des vrais insoumis EUX ! Certains le sont tellement qu’ils sont même insoumis à la démocratie interne, on passe de l’insoumission au coup d’état.

Bouquet final au soir des élections, la seule liste de gauche obtient 5,68% des suffrages exprimés, après une campagne parsemée d’embûches, d’insultes et d’invectives venant pour la plupart de son propre camp. Exaltation pour Mélenchon, la gauche avait perdu, aussitôt il s’en ira féliciter ses nouveaux amis d’un soir : les nationalistes. Les mêmes qui se sont abstenus sur les ordonnances et sur le projet de loi sur la sécurité sociale. Ces derniers incarnent selon lui le « dégagisme ». Nous vous le disons, Jean-Luc Mélenchon, vous serez la prochaine victime du dégagisme, le programme l’Avenir en Commun est le meilleur que la gauche n’ait jamais connu, mais pas avec un despote à sa tête.

La gauche n’est pas morte, elle se relèvera en se débarrassant de vous car finalement votre place n’existe que dans cette 5ème république aussi archaïque soit-elle.

Dylan Champeau Ex-candidat de la Corse insoumise, dans la deuxième circonscription de la Corse du Sud

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments