Journée mondiale de réfugiés. Par Jean Yves Torre

Carte des migrations en Méditerranée

Nous recevons de Jean Yves Torre militant associatif, altermondialiste, défenseur de la cause paysanne et environnementale la contribution ci dessous en forme de poème. “Ils se sont séparés de leurs PAYS”.

Ils se sont séparés de leurs PAYS.

Déracinés, comme des arbres.

Ils ont quitté leurs vies, leurs familles, leurs amis,

                                                Leurs amours, leurs ESPOIRS,

A bord de bateaux, dérivants et ivres, dans un monde délirant…

Croyant qu’ailleurs c’est mieux, qu’il y a la PAIX…

Croyant que les droits de l’Humain, vont les accueillir.

Eux les Réfugiés

Eux les Migrants

Ils ont fui les guerres… les famines…

Pour être enfermés … fichés…..martyrisés

Pour ceux qui arrivent… Pour les autres…

C’est la mer de sang

Heureusement des Organisations Non Gouvernementales se battent pour enrayer le PIRE et donner un peu d’Espoir…

Nous avions dit « plus jamais ça… » des mots rien que des mots…

Pour des maux rien que des maux…

On a longtemps cru que les camps de réfugiés étaient l’affaire de Pays lointains mais les récents conflits, la crise climatique et économique, font que de plus en plus de personnes viennent trouver refuge en Europe…

Ils ont dit confinez-vous, mais pour ça il faut un toit…

Ils ont dit on vous aidera, mais pour ça il faut des DROITS…

Ils ont dit lavez-vous les mains, mais pour ça il faut de l’eau…

Ils ont dit… ils ont dit…

Ils ont fui leur existence, en traversant des mers au péril de leurs VIES…..

Eux les réfugiés … Eux les migrants…

Ils ont frappé aux portes de l’Europe, mais les portes se sont transformées en mur, mur de la honte, mur de SILENCE… une Europe bunker…

Et la crise sanitaire du moment n’a fait qu’empirer les choses, la preuve  toutes les lois liberticides et la fermeture des frontières…

Allora ! il nous reste à construire des ponts entre ici et là-bas et manifester une SOLIDARITÉ internationale, pour témoigner, informer et se mobiliser.

jean-Yves Torre

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Magnifique poème qui dit bien la souffrance des uns et la lächeté des autres.Merci Jean Yves