Lettre à QUATENNENS député FI

Nous recevons et publions la réaction d’un citoyen se définissant comme “social écologiste universaliste (égalité citoyenne, égalité homme femme) laïque et internationaliste“, face aux “vœux” du député FI Quatennens concernant la prochaine élection présidentielle.

“Monsieur le député Quatennens”

C’est avec un immense intérêt que j’ai pris connaissance de votre déclaration sur le « soulagement » que serait la désignation comme « candidat commun » de Mr Mélenchon.

Vous ajoutez « quel est le problème » avec le programme de la FI !

Monsieur le député la discussion sur la base du projet collectif de l’AEC est une chose …le cas Mélenchon est une autre affaire !

L’élaboration d’un programme et le rassemblement constituent en effet une urgence. Le printemps Marseillais   a montré l’exemple de l’implication possible de toutes les composantes balkanisées de la gauche, mais il n’a été possible que parce qu’il a été demandé (je crois assez unanimement) au député Mélenchon de se tenir à l’écart…..

Il a humilié la gauche le soir du premier tour des présidentielles (alors qu’il fallait consolider et élargir les plus de 19% pour mener des législatives dynamiques et le plus largement unitaires..) en se présentant dans un psychodrame grec en « albatros blessé » avec des cris de goéland ! Depuis il a ramené la FI à moins de 6%…

Il a trahi la gauche de Corse avec un lâche message contre ses amis traités de « tambouillards » pour avoir essayé avec des syndicalistes et les communistes de constituer une liste commune à l’élection territoriale ….communistes qu’il « recourtise » aujourd’hui ! Pour le coup il a obtenu une victoire : il a contribué à éliminer la gauche au profit des nationalistes !

Il est de plus en plus flou sur les valeurs : « racialisation » des luttes (le racialisme alimente le substrat idéologique de la « facho-sphère » qu’il prétend combattre !), complaisance envers le révisionnisme de l’histoire de l’esclavagisme par le PIR et les décoloniaux, ambigüité sur la laïcité …La participation à la manifestation racialiste, ethno-confessionnaliste, communautaristes des frères musulmans du 10 novembre 2019 est un sommet ….de l’abandon de l’égalité citoyenne universelle, de l’égalité homme-femme….

Quant à « son » mouvement la FI sa pratique est discutable : des groupes d’appui sans voix délibérative, sans horizontalité et dépendant du « très haut »… Certes cela est une autre histoire.

Le débat, vous avez raison….pour le reste Jean Luc Mélenchon, comme François Hollandedoivent « s’effacer ». Ils sont pour l’heure la meilleure garantie pour la Macronie d’être au second tout face au RN …

Mr le député Quatennens en toute simplicité, il est impossible d’imaginer JLM à l’Elysée….quels amis seraient les premiers trahis, quel habit Césaro-Bolivarien vat-il s’inventer….

Bien à vous.”

A.S

*On se souvient que le 3 septembre 2017, Jean Luc Melenchon, sans aucune concertation avec les Insoumis de l’île, s’était fondu d’un tweet insultant à l’égard des militants de Corse qui travaillaient à créer les conditions d’un  rassemblement de la gauche anti libérale pour les élections territoriales. Durant toute la campagne il renouvèlera ses attaques l’amenant à justifier le choix d’un vote nationaliste. 

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Je partage le contenu du courrier et je comprends l’inquiétude face à la difficulté de reconstruire une gauche de transformation sociale et environnementale. Nous avons beaucoup espérés avec l’Avenir en Commun. Mais JLM porte une lourde responsabilité, nous avons pu en Corse, a l’occasion des élections territoriales mesurer comment, il peut être destructeur. Aujourd’hui il prône le contraire de sa position à l’époque, mais aucune autocritique de sa part. La confiance est donc entamée. la gauche celle qui nous intéresse à brouillé les repères. C’est valable pour les responsables auto proclamés de la FI, mais aussi le PC qui notamment… Lire la suite »

Je rejoins le contenu de ce courrier , particulièrement à propos de ce qui s’est passé lors des élections territoriales de Corse. Les propos insultants de Jean Luc Melenchon envers les militants corses ont été inadmissibles. Ils ont largement contribué à la défaite de la seule liste de gauche présente à la consultation. Aujourd’hui il n’y a plus de voix de la gauche à l’assemblée territoriale de Corse.Je pense qu’il est important pour Jean-Luc Melenchon de tirer le bilan de ses comportements et d’avoir une attitude un peu plus constructive car quand on sème le vent, on sait bien ce… Lire la suite »