Liberté pour Julian ASSANGE

Place Abbatucci le 12 mai Pascale Larenaudie pour Per a Pace

LIBERTE POUR JULIAN ASSANGE, C’est sur ce thème que jeudi 12 mai à Ajaccio était organisée par Per a Pace, une journée de sensibilisation et de mobilisation en l’honneur de Julian Assange privé de liberté en Angleterre depuis une dizaine d’années, parce qu’il a eu l’affront de dénoncer en donnant audience à des lanceurs d’alerte des crimes de guerre, des crimes contre l’Humanité, perpétrés par les Etas Unis et leur allies en Irak, Afghanistan …

Après une émission dans les locaux de la radio associative “Frequenza Nostra” aux Salines à Ajaccio en soutien à Julian Assange, c’est en soirée que ce jeudi 12 mai un rassemblement était organisé à Ajaccio dans le centre ville Place Abbatucci. Pascale Larenaudie, animatrice de Per a Pace mais aussi militante d’Inseme à Manca/Ensemble ! prenait la parole devant une assistance attentive pour exprimer le sens de la démarche et l’urgence de se mobiliser pour demander la libération immédiate de celui qui est injustement emprisonné, sans jugement ni condamnation, Julian ASSANGE et qui encourt s’il est extradé aux Etats Unis 175 années de prison. Aujourd’hui celui qui a dénoncé les crimes de guerre est en prison tandis que ceux qui les ont commis sont en liberté.

Jean et Juliette Alesandri lisant un poème de Ziad Mehdouk poète palestinien en hommage à Shireen Abu Akleh la journaliste assassinée en Palestine.

Plusieurs prises de paroles, du monde culturel, associatif, politique, de citoyennes et citoyens, de jeunes ont eu lieu en soutien au journaliste et pour dénoncer l’injustice qu’il subit depuis de trop nombreuses années. Il a été réitéré lors de ce rassemblement, la demande auprès du gouvernement français d’accorder l’asile politique pour Julian Assange. Les libertés collectives, individuelles, la démocratie sont en danger avec la disparition de la liberté d’expression, du droit de savoir et l’accès à la vérité.

Dans les locaux de la radio Frequenza Nostra à Ajaccio

Lors de ce rassemblement un hommage a aussi été rendu par Jean et Juliette Alesandri, membres de Corsica Palestina, mais aussi militants à Inseme a Manca:Ensemble ! à cette jeune journaliste palestinienne de 51 ans Shireen Abu Akleh, assassinée en début de semaine par l’armée israélienne en territoire occupé de Palestine.

Une banderole et des calicots réclamant la libération de Julian Assange, côtoyaient des photos de la jeune journaliste Shireen Abu Akleh, mais aussi de Nudem Durak, cette jeune chanteuse Kurde condamnée à 19 ans de prison et actuellement emprisonnée en Turquie, pour le seul fait de chanter en Kurde.

Autant dire que cette manifestation organisée par Per a Pace avait, par la gravité des sujets traités, une dimension internationale dans la lutte et l’engagement pour la Paix, la justice, la solidarité et la fraternité entre les peuples.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
  • Malheureusement la chanson disait vrai “Le poète a dit la vérité, il doit être assassiné” Adieu Shireen! même vos obsèques ont porté témoignage de la violence de l’occupant.
  • pour Julian, on peut encore se battre, il est inadmissible que celui qui dénonce les crimes soit emprisonné pendant que les criminels se pavanent.

Oui Juliette tu as mille fois raison. Les pouvoirs aujourd’hui savent bénéficier de l’apathie des peuples et donc ainsi le non engagement de la communauté internationale. Mais il faut continuer à être un contre poids pour qu’éclate un jour la vérité.

2022 – Pas un jour sans demander la libération immédiate de Julian Assange.