Municipales à Ajaccio : La confusion

Par Bernard Bouquet :
Bernard Bouquet

Triste constat : un peu partout en Corse, la campagne des Municipales offre une image affligeante. Fruit d’une hypocrisie aussi lâche qu’électoraliste, la plupart des listes se prétendent en effet “apolitiques”. Alors que le capitalisme, relayé avec zèle par Macron, n’a jamais été aussi destructeur, chacun rivalise de roublardise pour dissimuler son opinion et refuser les “étiquettes”. Ainsi se confondent, dans un lamentable marigot, la gauche, la droite, le libéralisme et le nationalisme. Pour les besoins de la cause et par pur opportunisme, on change de casquette selon les circonstances. On se renie sans vergogne, on dissimule et on se mélange. Tout se brouille et s’embrouille. C’est comme si le prétexte d’un enjeu “local” autorisait toutes les compromissions.

Oubliées, les idées. Bafouées, les valeurs. Tous les coups sont permis.
Ajaccio n’échappe pas à la règle. Dans un ahurissant embrouillamini, la lutte des places est de rigueur. Sur huit listes en présence, six sont donc sans couleurs, sans odeurs. Tout est dans tout. Les opinions les plus neutres ou les plus contradictoires s’entremêlent pour la circonstance. Priorité aux slogans, aux jolis locaux de campagne et aux parkings ; le reste on s’en fout . La liste d’Etienne Bastelica, pour sa part, se veut de “gauche” tout en alignant dans ses rangs divers libéraux ou socio-libéraux macron-compatibles : une stratégie rassise et mortifère (idem à Bastia), à laquelle INSEME À MANCA a évidemment refusé de se rallier. La liste de Patricia Curcio enfin, qui se veut jusqu’à ce jour “sans appartenance politique” (d’où notre exclusion de fait) se réclame ponctuellement, à présent, de la “gauche radicale”, avec une dimension sociale affirmée. Bonne nouvelle, et un espoir pour l’avenir ?
Pour nous, en tout cas, la clarté politique, le respect des valeurs et le combat anti-capitaliste seront toujours de rigueur, ici et ailleurs.
Bernard Bouquet

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments