Quand l’armée israélienne « confine » les étudiants palestiniens. Par Jean Alesandri

Jean Alesandri

Pendant le confinement dû au COVID 19, l’armée israélienne « confine » à sa façon les étudiants palestiniens. C’est l’association «  Defense for Children International-Palestine » qui nous donne des informations. En effet, en Palestine, entre le 30 mai et le 17 juin, c’est le moment des examens de passage dans le cursus supérieur pour les étudiants palestiniens.

Aussi, le premier juin, à l’aube,les sbires israéliens ont arrêté et « confiné » dans une prison israélienne Amin Al-Sulaibi, âgé de 17 ans.  Accusé d’avoir jeté des pierres, ce jeune palestinien a été présenté au juge militaire et reste actuellement en prison.

Le  neuf juin , toujours à l’aube, ce sont deux autres équipes de sbires israéliens qui arrêtent et « confinent » à leur tour Safuddin Najajren et Khalaf Shakaren, 17 ans, dans une autre prison israélienne. Présentés également  au juge militaire israélien, ils  ont été maintenus en prison jusqu’au 15 juin et finalement libérés car il n’y avait pas de plainte contre eux.

Pour ces trois jeunes, il faudra se présenter aux examens lors d’une autre session. Et leur cas est loin d’être isolé.

Perturber et empêcher les jeunes palestiniens de suivre une scolarité « normale », cela fait partie des mille et une façons de l’armée israélienne d’humilier et d’essayer de réduire l’esprit de résistance des jeunes en Palestine.

Mais contre toute attente, c’est l’effet inverse qui se produit.

Palestine National Flag

La longue Histoire nous le rappelle, le baillon et le bâton ne peuvent jamais réduire l’esprit de liberté.

Jean Alesandri

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

une réalité quotidienne pour des milliers de palestiniens. Jusqu’à quand une telle impunité. La communauté internationale laisse faire cette politique du pire.