Rassemblement et manifestation à Ajaccio et à Bastia le 16 juin

Sous l’intitulé ” le 16 Juin, je fais grève et je manifeste”, les organisations syndicales CGC, CGT, FO, FSU, UNSA, et STC appellent, comme dans de très nombreuses villes de France à une grande journées de mobilisation des salariés. Après cette période de confinement, les revendications de manquent pas. Cette mobilisation va intervenir après le discours du Président Macron dimanche soir et surtout les puissantes manifestations de ces derniers jours contre les violences policières et afin que la vérité éclate et que la justice s’exprime après la mort d’Adama Traoré en 2016 . Nous publions ci dessous l’appel lancé par l’inter syndicale de la corse du sud à cette occasion.

La crise sanitaire révèle que ce sont les service publics et l’ensemble des métiers, jusque-là déconsidérés par celles et ceux qui nous gouvernent, qui permettent à la société de vivre et de résister. Elle a mis en évidence la fragilité du système libéral. C’est un virus qui a mis à mal les grandes puissances financières mondiales, démontrant que sans la solidarité liée aux services publics, la santé des populations et l’économie mondiale peuvent se trouver en très grande difficulté du jour au lendemain. La conséquence est que les dernières réformes, qui visaient à supprimer des emplois dans tous les services publics, en prétextant que c’était une charge, qui prévoyaient de diminuer les niveaux de pension avec la réforme de la retraite à point, sont obsolètes et doivent impérativement être abandonnées. Elles font partie d’un ancien monde et ne correspondent pas à la réalité des besoins de notre société. Le COVID a mis en évidence que ces reformes étaient inappropriées et doivent être abandonnées.

Laminé par 30 années d’une politique néolibérale, le système de santé s’est révélé au bord de la rupture. Dans ce contexte, des millions de travailleurs confrontés à la réalité, ont brutalement découvert la justesse des revendications portées par les personnels et les organisations syndicales pour obtenir les moyens, le matériel et les personnels nécessaires à un fonctionnement d’un service public de santé répondant aux besoins des usagers.

Pour l’immense majorité des travailleurs, l’épidémie de COVID-19 a accentué l’évidence de la faiblesse des salaires, de la précarité qui gagne quasiment toutes les couches de la société, de l’accentuation des inégalités et de la misère économique et sociale dans laquelle le système plonge une partie de plus en plus importante notamment les plus âgés et les jeunes.

Tragédie pour les travailleurs, le COVID-19 se révèle une aubaine pour le patronat et son gouvernement. En effet, la loi d’urgence sanitaire, violemment liberticide, aujourd’hui est une occasion de casser les acquis sociaux et les droits des travailleurs.

Pour le patronat et le gouvernement le jour d’après ressemble déjà aux jours d’avant. Augmentation du temps de travail hebdomadaire en assouplissant l’application des 35 heures, augmentation du temps de travail annuel par la suppression de congés, de RTT…

Si pour le patronat, le jour d’après c’est toujours plus de précarité et toujours moins de salaire, pour les organisations syndicales, le jour d’après c’est plus de sécurité, plus de salaire et une autre répartition des richesses.

C’est pourquoi nous revendiquons :

  • L’augmentation générale des salaires, des pensions et des minima sociaux
  • La réduction du temps de travail
  • La remise en place des CHSCT dans les entreprises et le maintien dans la Fonction Publique
  • L’interdiction des licenciements dans la période d’activité partielle
  • La relocalisation de la production essentielle à la vie de la nation
  • Un grand service public de la santé et de l’action sociale
  • Le rétablissement de l’ISF
  • La récupération des milliards de fraude fiscale et sociale
  • L’abandon de la réforme des retraites
  • L’abrogation de la contre-réforme de l’assurance chômage
  • Le respect et l’amélioration des règles des conditions de travail

Nous exigeons en Corse :

L’extension de la Prime de transport et sa ré-indexation pour tous les insulaires.

L’obtention d’une prime de vie chère afin de pallier les surcoûts de l’insularité liés à l’inflation sur tous les produits de consommation courante.

La mise en place du blocage des prix à la pompe par l’Etat.

La revalorisation et l’extension à tous les salariés de Corse de l’Indemnité Régionale de Transport Corse (IRTC).

Les organisations syndicales appellent l’ensemble des salarié-e-s du secteur privé comme du secteur public, des retraité-e-s, des privé-e-s d’emploi, des jeunes, à s’inscrire dans cette journée d’actions et de revendications.

Ajaccio, le 9 juin 2020.

MANIFESTATION

Mardi 16 juin à 15 h 30, au départ de la Gare d’Ajaccio, dans le respect des gestes barrières, de la distanciation physique et port du masque

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments