Rêve américain ? Non , cauchemar américain ! Par Jean Alesandri

Jean Alesandri

Tous les amateurs de jazz sont atterrés. Le grand saxophoniste Wayne Shorter, âgé de 86 ans, ne peut plus payer ses frais médicaux. « Légende vivante du jazz », « véritable monument du jazz », les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer ce virtuose du saxophone.

Mais il y a un an et demi, de graves ennuis de santé ont éloigné des salles de spectacle ce brillant musicien et compositeur.

Et la crise du COVID 19 a empiré sa situation. Or chacun sait qu’aux Etats-Unis la couverture santé repose sur un système d’assurances privées extrêmement onéreux et qui ne couvre pas toujours les dépenses lourdes, dont le montant est souvent quasi astronomique.

Aujourd’hui, ses amis musiciens sont obligés de se mobiliser et soutiennent de leur mieux ce très grand du jazz.

Ils en sont réduits à lancer un appel aux dons et à une cagnotte en faveur de Wayne Shorter. Consternant…

Parodiant notre regretté Bourvil dans son célèbre sketch « L’eau ferrugineuse », nous conclurons hélas : « Cauchemar américain : OUI, rêve américain : NON ! 

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments

Bonne fin de semaine ..& Merci Jean .