Soutien à Ange Pierre Vivoni, maire de Siscu et à son conseil municipal

La commune de Siscu a décidé d’acquérir le domaine de Santa Catalina qui abrite le célèbre couvent, patrimoine historique de la Corse.

Mais cette décision n’a pas eu l’air de plaire à tout le monde. D’aucuns l’ont fait savoir en menaçant Ange Pierre Vivoni de représailles si ce dernier ne renonçait pas à son projet. Il est vrai qu’un tel projet pouvait probablement contrarier les ambitions de quelques promoteurs ou autres investisseurs au profil pas toujours identifiables. Ambitions dont le seul objectif est de faire du fric.

Cet épisode inqualifiable et intolérable n’a rien de surprenant. Il s’inscrit dans une logique frénétique de spéculation foncière et immobilière que Inseme à manca a une nouvelle fois dénoncée lors de sa conférence de presse du 19 mars 2021.

Notre organisation apporte son soutien à Ange Pierre Vivoni et à son conseil municipal. Elle condamne les méthodes de voyous, voire mafieuses, contre des élus dont le seul souci est de préserver un patrimoine historique de la Corse.

Inseme à manca exige du préfet de région de prendre toutes les mesures pour retrouver les auteurs des menaces et de les sanctionner sévèrement. 

Mais il est évident que le problème de la spéculation foncière et immobilière et ses conséquences néfastes pour l’île tant d’un point de vue social qu’économique et écologique reste entier.

Il est inhérent à la nature même de notre système économique. Le système libéral.

Inseme à manca

Ajaccio, 21 mars 2021

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments